A la découverte des Puces du Canal

Les Puces du Canal

Vous connaissez les Puces du Canal ? Et bien avant hier, je n’y étais jamais allée. Pourtant, c’est indiqué depuis le périphérique et je passe régulièrement devant. Il aura fallu l’installation de Fabienne, dont je vous ai déjà parlé, dans un des containers du village des container pour découvrir enfin ce lieu magique.

Vous me suivez ? Alors attention aux gros sacs ! Nous ne sommes pas des éléphants au milieu d’un magasin de porcelaine !

Le hangar des Puces du Canal

Aux Puces du Canal, en arrivant du parking surveillé, on tombe sur un grand bâtiment surmonté de lettres, restes du quai de déchargement d’un ancien entrepôt. C’est là que commence la caverne d’Alibaba. Comme on y est allés un samedi matin, il n’y avait pas beaucoup de monde : le top pour faire des clichés sympas.

Ici s’alignent nombre de stands de brocanteurs. On y trouve tous les styles, tous les objets vintage, chinés, puis rénovés, ou non et mis en exposition parfois de manière organisée, souvent en tas. Il faut fouiller, fouiner : l’oeil vif, le nez au vent, j’ai repéré quelques pièces qui iront parfaitement chez mes clients.

Au détour d’une allée, un stand atypique, plein de couleurs et de poésie. Plusieurs créateurs, un même stand et une folle envie de ramener une pièce à la maison : cette commode année 70 ! J’ai vue la même en face ! Sauf que là, peinte de couleurs vives, elle sera parfaite pour la chambre du petit dernier.

Les halles Louis la Brocante

En traversant le parking devant le hangar, on arrive à une longue enfilade de cabanes en tôle collées les unes aux autres, fermées par des rideaux métalliques. Ici, ce sont beaucoup de petits objets, là de la vaisselle, un peu plus loin des jouets, au fond, un créateur qui détourne les objets (j’adore les baignoires façon canapé…).

Les gens sont accueillants, parlent de leur passion. L’intérêt du samedi matin, c’est qu’il prennent le temps. Nous aussi d’ailleurs. Le lieu est idéal pour flâner, aller, venir, retourner sur ses pas… où comment faire sa marche quotidienne sans s’en apercevoir !

Le village des containers et l’école

Et nous arrivons enfin au village des containers et un peu plus loin à l’école. Dans ces espaces étroits, c’est bien moins le fouillis. Les décors sont plus recherchés, les visuels plus harmonieux. Les brocanteurs laissent aussi un peu plus la place aux artistes et aux créateurs.

J’ai rencontré Jean-Marc qui chine des meubles anciens, du mobilier industriel et les présente dans son container bleu foncé en face de la pizzeria. Un amoureux du métier, s’il en est !

Et puis nous avons également retrouvé Fabienne Pétris Chapuis qui s’est installée sous la corne du rhinocéros. Son nouveau showroom en jette ! A voir évidemment de toute urgence.

C’est tout pour aujourd’hui ! J’espère que cette balade vous aura donné une idée de sortie pour dimanche matin. Le lien ci-contre vous évitera d’y aller et de trouver porte close : http://www.pucesducanal.com

A bientôt dans une nouvelle aventure en terre lyonnaise.

 

Si vous vendez un bien immobilier dans le secteur, contactez-moi. Estimation gratuite.

No Comments

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.