Comment choisir son financement immobilier ?

Je souhaite investir dans l'immobilier

Lorsqu’on se lance dans un projet d’achat immobilier, on passe souvent par son banquier pour se donner une idée de l’enveloppe budgétaire. Une fois le bien trouvé, on lui fait confiance pour choisir le type de prêt, souvent par manque de connaissance, d’information. Alors voici quelques indications sur les types de financement immobilier et ce qu’ils impliquent.

1° partie : Les prêts standards

Ce sont des prêts qui sont liés à votre seule capacité de remboursement. Ils ne sont donc pas soumis à des conditions d’attribution contrairement aux prêts aidés que nous verrons en 2° partie.

Le prêt à taux fixe

Au moment de la mise en place du prêt, le banquier vous indique un taux, une mensualité et une durée. Ici, le taux est fixé pour toute la durée du l’emprunt. Pas de surprise donc, vous connaissez tout par avance. Ce prêt est par conséquent idéal pour les inquiets et les personnes ayant des revenus fixes.

Vérifiez toutefois les conditions de remboursement anticipé. En effet, le prêteur peut demander des indemnités. Celles-ci peuvent s’élever à 3% du capital restant dû ou 6 mois d’intérêts (c’est le cas le plus favorable à l’emprunteur qui est appliqué).

Le prêt à taux révisable

Si vous souhaitez que votre taux puisse bénéficier des baisses de taux du marché, ce financement immobilier est plus indiqué. En effet, le taux varie ici en fonction d’un index prédéfini par l’organisme prêteur à la hausse ou à la baisse.

Parmi les 2 types fonctionnent cités ci-dessus, on va trouver plusieurs financements immobiliers, chacun adapté à une situation particulière :

2° partie : Les prêts aidés

Le financement immobilier peut passer par un prêt aidé donc avec des taux avantageux. En contrepartie, ces prêts sont soumis à des règles d’obtention.

Prêt à taux zéro (PTZ)

Il s’agit d’une aide de l’Etat afin de favoriser l’accession à la propriété. Les conditions sont par conséquent :

Attention, certains logements ne sont pas éligibles.

Ce prêt est limité à 40% du coût de l’opération. Il vous faudra donc soit compléter avec un apport personnel, soit avec un autre financement immobilier, soit les deux.

La durée de remboursement est fonction du revenu fiscal de référence du foyer ainsi que de la composition familiale.

Prêt conventionné

L’intérêt de ce prêt est d’avoir un taux plafonné. Ce prêt peut financer l’intégralité de l’achat qu’il s’agisse de construction ou d’achat d’un bien neuf ou ancien. Il permet également de financer certains travaux de rénovation.

Ce prêt est sans condition de ressource donc sans plafond de revenu. Il peut donner droit sous certaines conditions à l’aide personnalisée au logement (APL). Il est aussi cumulable avec d’autres modes de financement. Encore un avantage de ce prêt. https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10793

Prêt conventionné à l’action sociale (PAS)

Ce prêt fonctionne dans les grandes lignes comme le prêt conventionné. La grosse différence est le plafond de revenus. En effet, ce prêt a pour objectif de favoriser l’accession à la propriété des personnes à revenus modestes. https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F22158

Prêt épargne logement

Ce prêt ne bénéficie qu’aux titulaires d’un plan d’épargne logement (PEL) ou d’un compte épargne logement (CEL). Il est conditionné aux intérêts acquis sur ces supports d’épargne.

Prêt action logement (ex – 1% logement)

Ce prêt est réservé aux salariés du secteur privé. Il permet de financer l’achat de la résidence principale. Ce financement vient en complément d’un apport personnel ou d’un autre financement immobilier.

Eco prêt à taux zéro

Ce financement permet de réaliser des travaux d’amélioration des performances énergétiques d’un logement. Il est donc soumis à plusieurs conditions :

  • les travaux doivent correspondre à une des indications de la liste définissant les objets finançables,
  • les entreprises doivent être agréé RGE (reconnu garant de l’environnement)

Ce prêt peut aller jusqu’à 30 000€ à un taux de 0%.

Autre prêts

Il existe d’autres financement immobilier. En voici une liste non exhaustive.

  • prêt des collectivités territoriales
  • prêt des caisses de retraite complémentaire
  • mutuelle des fonctionnaires (pour le cautionnement ou l’assurance de prêt)
  • prêt agri-accession
  • prêt viager hypothécaire

Et voilà ! Vous savez tout sur le financement immobilier.

Retrouvez nos offres de biens sur mathilde-burel.fr

No Comments

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.