La fête des Lumières 2017 : d’un hommage à la vierge au cluster Lumière

Fête des Lumières 2018

La fête des Lumières 2017 a été un cru de bon niveau avec des projections fixes embellissant les monuments de Lyon, des films d’animation, des montages de lumières. Un vrai régal pour les yeux que je vous invite à partager à travers quelques images prises durant les 4 jours de fête ainsi qu’à travers un petit rappel historique.

Vous me suivez ?

Certainement LA plus belle réussite de la fête des Lumières 2017

Arrivés place Bellecour par la rue de la République, nous entrons dans un champ de fleurs colorées. Elles s’inclinent doucement avec le vent, changent lentement de teintes, passant du violet au orangé. Les papillons, au centre du tableau, se parent alternativement de vert ou de mauve. Ce champ vivant est un plaisir des yeux. Nous sortons enchantés.

Mais d’où vient cette fête purement lyonnaise ? Comme je l’expliquais dans un article précédent, l’origine date de 1852 et de l’inauguration de la statue de la vierge dorée à Fourvière. La Sâone avait alors imposé de décaler l’inauguration du 8 septembre au 8 décembre. Or ce 8 décembre, il pleut beaucoup. A tel point que le feu d’artifice ne peut être tiré. En début de soirée, une éclaircie. Spontanément, les lyonnais mettent des lumignons à leur fenêtre. C’est cette tradition qui perdure depuis plus d’un siècle et demi.

Les installations fixes de la fête des Lumières

Durant cette fête des Lumières 2017, plusieurs lieux ont été éclairés avec ce qui a fait la renommée de cet engouement populaire à ses débuts : la mise en valeur des bâtiments par des projections fixes.

Le théâtre des Célestins

Le théâtre des Célestins est ainsi illuminé de couleurs vives. C’est Patrice Warrener qui en sublime les détails architecturaux. Un retour aux sources puisqu’il avait déjà magnifié ce bâtiment en 1997.

La place des Jacobins

Un peu plus loin, place des Jacobins, l’artiste Jacques Rival a créé une horloge poétique, une de ces horloges anciennes avec son grand cadran, des personnages qui le surplombent et… de petites musiques rigolotes ou tendres selon le quart d’heure où on l’écoute. Une charmante installation donc toute en douceur et en rondeur.

Les rues du 2° arrondissement

De la rue de la République avec ses flammèches, à la rue Edouard Herriot et ses boucles lumineuses de nombreuses installations vont rester au delà de la fête des lumières et illuminer Lyon pour les fêtes de Noël.

Les jeux de lumière de la colline de Fourvière

La Basilique de Fourvière, le côté tourné vers la Saône de la cathédrale Saint Jean, les 24 colonnes (palais de justice) ont été illuminés de bleu, de jaune, de rose. Un grand tableau mis en lumière par Jean-Luc Hervé.

Elhona fait son cinéma place des Terreaux

Au cours de la fête des Lumières 2017, plusieurs lieux ont été mis en lumière avec des films d’animation. Ainsi la place des Terreaux s’est transformée en une immense salle de cinéma où une petite fille, Elhona, nous amène dans son histoire. Au lieu d’aller se coucher, elle devient tour à tour OO7, E.T., un cowboy, Harry Potter, Luke Skywalker… Une histoire tendre et entrainante.

Ulysse et son odyssée sur la façade de la gare Saint Paul

Une autre animation colorée sur le façade de la gare de Saint Paul. Ici, Ulysse revit son Odyssée parmi des monstres stylisés et à un rythme effréné.

Une belle histoire sur la Grande Poste place Antonin Poncet

Et voilà ! Parmi les animations de cette année, celle-ci a de quoi faire réfléchir… Deux enfants sont aspirés dans des jeux électroniques et se font franchement peur. Du coup, ils sont soulagés de retrouver leur monde, la lumière de leur chambre et… leurs parents !

Un ballet aérien place de la République

En ce lieu passant, se joue une animation originale. Un nid, des roseaux stylisés et le vol d’un bel oiseau aux couleurs changeantes. Le tout animé par… 2 humains qui ont eu le mérite de faire voler cet énorme ballon, les pieds dans l’eau de la fontaine durant 4 jours !

Fête des Lumières 2017 : les installations lumineuses

Mais comment est-on passé de l’illumination de la ville par des lumignons à la grande fête populaire actuelle ? C’est d’abord une réflexion sur l’éclairage des villes qui est à l’origine de cette évolution. Ainsi, universités, donneurs d’ordre et grandes entreprises (EDF, Philips) ont mis en oeuvre leur savoir faire et leurs moyens techniques à rendre nos villes plus sures, plus vivables. Pourtant, le travail sur les couleurs des éclairages, leur orientation, l’intensité… avaient besoin d’un déploiement plus large afin que ce savoir se vende. Cet ainsi que nait le cluster Lumière et qu’en 1989, le Plan Lumière donne vie aux bâtiments de Lyon pour la première fois. Depuis, le concours qui sous-tend l’évènement vise à améliorer nos éclairages en les rendant toujours plus économiques et plus écologiques.

Voilà pour cette fête des Lumières 2017 ! Retrouvez toutes les autres installations sur le site officiel.

J’espère que cette promenade vous a plu. A bientôt pour de nouvelles aventures en terre lyonnaise !

 

Si vous vendez un bien sur Lyon, n’hésitez pas à me contacter. 

No Comments

Leave a reply